2009

Duval peut toujours être phénoménal !


Présent sur une des plus anciennes WRC du plateau, François Duval prouvait qu’il n’avait pas été l’équipier d’un certain Sébastien Loeb par hasard.

A bord d’une Toyota Corolla WRC dont il se régalait au volant, le prodige de Cul-des-Sarts dominait l’épreuve des pieds à la tête, bien aidé il est vrai par la crevaison de Pieter Tsjoen. « J’aurai de toute façon eu difficile à aller le chercher », reconnaissait humblement le Flandrien, pas encore aussi à l’aise avec sa Ford Focus WRC ’08 qu’avec ses précédentes montures mais suffisamment que pour conclure l’épreuve en dauphin de Duval.

Une tâche facilitée, il est vrai, par le rapide retrait de Patrick Snijers (moteur sur sa Subaru Impreza WRC S12) qui avait cependant le temps de créer la sensation sur l’ES show de la Citadelle qu’il disputait en tant que…copilote ! Contraint de céder le volant à Wim Soenen puisqu’il ne récupérait son permis de conduire qu’après minuit.

La dernière marche du podium revenait à Mélissa Debackere très convaincante sur sa Toyota Corolla WRC. Lauréat l’an dernier, Hubert Deferm (Subaru Impreza WRC S10) aurait pu lui donner du fil à retordre sans une crevaison le samedi. Timothy Van Parijs (Ford Focus WRC ’04) et Paul Lietaer (Subaru Impreza WRC S5) complétaient un top 6 exclusivement constitué de WRC.

Profitant de la sortie de route, en fin de course, de Bob Colsoul (Mitsubishi Lancer Evo10 Gr.A), Kris Princen (Renault Clio R3) nous sortait encore une fameuse course en pointant aux basques de Lietaer tout en remportant le nouveau « West-European Renault R3 Trophy » dont le Rallye de Wallonie constituait la première manche. Dans cette compétition on retiendra aussi la belle course du jeune Néerlandais Kevin Abbring. Contraint à l’abandon sur sa Nissan 350Z (cardan), Chris Van Woensel laissait les lauriers du Gr.GT à Francis Lejeune (Porsche 911 GT3).

Dans les rangs du Citroën Racing Trophy, Thierry Neuville épatait la galerie en dominant une meute de pilotes pourtant bien plus expérimenté que lui. Mathias Boon suivait la même voie dans le Ford Fiesta Trophy. Enfin l’annexe Critérium tombait dans l’escarcelle du régional Josué Damsin sur une Mitsubishi Lancer Evo9.