29/04/2017

Abbring et la Peugeot 208T16 en tête toute la journée du samedi !

Si Xavier Bouche avait terminé la – courte – soirée du vendredi en tête, Kevin Abbring n'a pas tardé à prendre la relève dès les premiers kilomètres de ce samedi en empochant les trois premiers meilleurs temps d'affilée. S'il a ensuite dû partager les « scratches » (4 supplémentaires) avec Cédric Cherain (2 meilleurs temps avant une sortie de route, une lourde pénalité et, finalement, un abandon), David Bonjean (2) mais aussi Guillaume Dilley (1) et Vincent Verschueren (2), le pilote Peugeot s'est montré le meilleur performer et est rentré ce soir à Jambes, avec 13 secondes d'avance sur l'actuel leader du championnat de Belgique.

Et plus du double sur Guillaume Dilley au volant d'une Hyundai i20 qui a véritablement progressé. Lui et Ghislain de Mévius se sont joliment disputé la 3e place toute la journée, à peine ralentis l'un par un souci d'accélérateur l'autre par une crevaison. Avec la DS3 Evo de Kevin Demaerschalk, pas si loin que ça, ce sont 5 voitures qui sont groupées en une minute. Beaucoup de choses peuvent encore se passer demain, dimanche !

Dans le top 10 aussi avec un Xavier Bouche, 6e, qui aurait pu revendiquer un podium sans une pénalité matinale de 30 secondes et qui, dépité en fin de journée, devra, demain, résister au retour des autres R5 de De Cecco, Geusens et Fernémont ! Moins chanceux, Benoît Allart, 4e à ce moment-là, a été contraint d'abandonner à l'issue de la boucle matinale, après avoir arraché une roue dans Mohiville.

La première – et seule survivante – WRC, la Skoda Fabia de Michaël Albert, pointe au 10e rang après de petits soucis, techniques et pneumatiques, tandis que les deux Citroën C4 de Jourdan Serderidis et David Bonjean ont renoncé (mécanique).

Dans les échappements des dernières R5, Olivier Collard (13e, 1er A8) et Ludovic Sougnez (15e, 1er N4) défendent la cause des 4x4 turbo « traditionnelles » avec leurs Mitsubishi E10 et E9 et Francis Lejeune (16e, 1er GT24) et Fred Bouvy (21e) font de même au niveau des GT.

Deux Porsche GT3 entre lesquelles s'intercalent les leaders des catégories R2 et R3. Large leader en R2 et chez les Juniors où il compte une belle avance sur Romain Delhez, Guillaume de Mévius continue d'attaquer « pour marquer le maximum de points, grâce aux meilleurs temps (en Junior) » et a même pris le dessus sur Bastien Rouard, sans réelle concurrence en R3.

Longtemps leader dans la catégorie historique, Robert Droogmans a été contraint à l'abandon sur son Opel Manta 400 (mécanique) tout comme Stefaan Prinzie (cardan), 3e à ce moment-là, tous deux laissant bien seul un Robin Maes en marche vers une belle opération au championnat avec sa BMW M3, l'Escort d'Arthur Kerkhove pointant à plusieurs minutes !

Une journée également marquée par la sortie de route de Didier Bosseloir à Malonne en matinée et dans laquelle deux spectateurs ont été blessés. Les premières nouvelles à leur sujet se veulent toutefois rassurantes tandis que le deuxième passage dans cette spéciale (ES10) a été annulé. D'autres retraits ont notamment concerné les jeunes Achiel Boxoen et Grégoire Munster (sorties de route), Manu Bouts ou Laurent Léonard (mécanique).

Demain dimanche, les rescapés s'élanceront dès 8h pour deux boucles de quatre spéciales.

Retour homepage

CLASSEMENT GENERAL 2017