26/08/2021

Le parcours est dévoilé


L’Automobile Club de Namur, organisateur du Rallye de Wallonie, n’a pas chômé, une fois le report de l’épreuve entériné au 8 et 9 octobre.

Tout en « croisant les doigts » pour que la situation sanitaire continue à s’améliorer, Etienne Lerson et son équipe peaufinent les derniers préparatifs de cette 37 édition.

«Nous avons repris en grande partie le parcours imaginé en 2020, mais en l’adaptant aux réalités du moment. Comme notre volonté était de proposer une épreuve plus « light » - une évidence vu le resserrement des épreuves au calendrier -, nous avons décidé de répartir l’épreuve sur deux jours, avec l’étape de la Citadelle le vendredi soir en guise d’apéritif et la seule journée du samedi avec 13 étapes chronométrées au programme. Ce parcours a d’ores et déjà été homologué par les autorités compétentes. De plus, nous sommes heureux et fiers de faire partie de l’European Rally Trophy.»

Après la mise à feu le vendredi à la Citadelle où le spectacle sera omniprésent avec deux passages des concurrents du BRC (Belgian Rally Championship), entrecoupés par les concurrents du Criterium qui auront le plaisir de disputer cette spéciale mythique.

Le samedi, les équipages devront bien être réveillés pour affronter les 22 km de la spéciale de Mohiville, un parcours très apprécié des pilotes. Place ensuite à un grand classique, Natoye (8,50 km), avec une fin de tracé modifiée au niveau de Florée. Autre grand classique de l’épreuve, le tracé de Crupet (10,80 km) inchangé par rapport aux dernières années. Après un passage à Jambes, les concurrents repartiront vers la nouvelle spéciale d’Eghezée (9 km), un parcours très technique et typé « Hesbaye ». La dernière étape chronométrée sera celle bien connue de Vedrin (10,36 km). Cinq étapes spéciales donc, avec les trois premières à parcourir à trois reprises, les deux dernières deux fois, soit un total de 13 spéciales pour cette journée de samedi qui se terminera en début de soirée. Au total, près de 160 km d’étapes spéciales pour une épreuve qui se déroule pratiquement en une seule journée (6 km pour les deux passages à la Citadelle le vendredi soir). Dans ce parcours, deux étapes chronométrées « traditionnelles » manquent à l’appel : Naninne, non retenue pour ne pas déranger les riverains soucieux de se rendre au Recyparc situé sur le tracé et bien entendu ouvert le samedi, et Wartet, pour cause de festivités locales non compatibles avec le passage du rallye.

L’organisateur veut faire un effort vis-à-vis des concurrents en proposant un prix d’engagement « réduit » par rapport au tarif habituel prévu pour les rallyes de deux jours, à savoir le prix d’un rallye d’un jour, mais aussi vis-à-vis des spectateurs, avec un tarif adapté en fonction de la physionomie de l’épreuve. Plus d’infos suivront.